Trottinette électrique Microgo M5 version 2

Cette trottinette électrique est le modèle Microgo M5 version 2. Elle est sortie en octobre 2021 et succède au premier modèle, sorti au printemps de la même année. Elle coûte 400 euros.

Caractéristiques techniques de la Microgo M5 v2

Caractéristiques techniques :
– 3 modes de vitesse
– Vitesse : 25km/h
– Eclairage à LED
– Type de batterie : 36V/7.5Ah
– Charge max : 100kg
– Temps de charge : entre 4h et 6h
– Autonomie : 25km
– Frein à disque arrière
– Taille des roues : 8.5 pouces

Vue d’ensemble et assemblage

Le design de la trottinette est réussi : coloris noir et rouge tendance, formes modernes, éclairage à LED avec éclairage bleu sur le côté… un ado ne rougira pas en montant dessus.

Avant une première utilisation, j’ai mis en charge la trottinette pour que la batterie soit à 100%.

L’assemblage est rapide, il faut monter le haut du cadre à l’aide des 4 vis torx fournies, monter la poignée de freinage, l’avertisseur sonore puis visser les 2 poignées.

Un verrouillage du cadre repensé

Par rapport à la version 1, le système de verrouillage du cadre au châssis a évolué. Il y a désormais une poignée en arc ainsi qu’un loquet de verrouillage. Il faut enfoncer le loquet puis tirer fermement la poignée vers l’arrière pour replier le cadre. Une fois ouverte, la trottinette est sûre et l’on ne risque plus les déboires remontés par certains utilisateurs de la v1.

Trois modes de vitesse

Il y a 3 modes de vitesse, représentés sur l’afficheur LCD par des couleurs distinctes :
– Bleu pour le mode débutant (vitesse : 9km/h)
– Jaune pour le mode standard (vitesse : 15km/h)
– Rouge pour le mode sport (vitesse : 25km/h)

Autres nouveautés de cette v2

Pour activer l’éclairage à LED, il faut 2 appuis rapides sur le sélecteur de vitesse.

Bon point : en partie haute du cadre, un port USB permet de recharger un smartphone.

Les pneus nid d’abeille font 8.5 pouces et lorsqu’ils sont trop usés, il est possible de les remplacer par un modèle de pneus 8.5 pouces équivalent.

Autre amélioration de cette version 2 : pour lancer la trottinette, il faut désormais lui donner une impulsion avec le pied pour que le moteur s’active. La v1 partait au quart de tour quand on tournait la molette, ce n’est donc plus le cas avec ce modèle.

Utilisation sur route et en ville

J’ai testé l’engin par beau temps sur différents types de route : petite route de village, départementale et enfin circulation en ville. Passées les premières heures d’utilisation (en mode débutant), je me suis rapidement senti en confiance. La trottinette est maniable et les virages s’abordent facilement, en se penchant un peu. Le freinage demande un temps d’adaptation car le frein avant, géré avec une molette, mord beaucoup plus fort que le frein à disque arrière. Il faut donc apprendre à doser la molette de frein avant pour avoir une répartition AV/AR à 50% – 50%. Il est par ailleurs possible de régler la dureté du frein à disque arrière en ajustant une vis Allen située au niveau de la roue arrière ; cela permet d’améliorer le mordant, que je trouve trop mou par défaut (réglage en sortie d’usine).

Lorsque l’on freine, le feu arrière se met à clignoter pour prévenir les autres usagers de la route.

Dans les descentes, la trottinette peut rapidement prendre de la vitesse (j’ai pu dépasser les 30km/h) et je déconseille d’accélérer. A l’inverse, dans les côtes un peu raides, du haut de mes 95kg je dois aider la trottinette en poussant avec le pied pour ne pas fatiguer inutilement le moteur.

Sur les départementales, la balade en trottinette est très sympa, l’engin avance bien et permet de profiter du paysage. Les roues de 8.5 pouces encaissent bien les aspérités du bitume. En passage de voie ferrée, c’est déjà plus compliqué et ce sont mes jambes qui servent d’amortisseur. Dès lors que l’on conduit sur route, je conseille d’activer les éclairages pour être mieux vu par les automobilistes.

Autonomie et temps de charge

J’ai été agréablement surpris par l’autonomie de l’appareil. Après 5 kilomètres parcourus en mode sport, la trottinette était à 3 barres d’autonomie sur 4. Les batteries sont néanmoins des pièces d’usure et leur autonomie se détériore avec le temps. Il faut donc les éprouver dans la durée.

Le temps de charge est compris entre 4h et 6h. Je trouve ça long, et il serait bien que les trottinettes soient équipées d’un mode charge rapide, comme sur les smartphones.

Pour finir, en complément de la trottinette, je conseille d’acheter un casque, des gants de protection ainsi qu’un antivol.

Points positifs et négatifs

Points positifs :
+ Bonne autonomie
+ Silencieuse
+ Maniable
+ Eclairage efficace
+ 3 vitesses
+ Design réussi

Points négatifs :
– Freinage arrière trop mou par défaut
– Temps de charge long
– Pas de béquille centrale

Conclusion

En conclusion, cette trottinette électrique Microgo M5 v2 corrige les défauts de la première édition. Elle est jolie, agréable à utiliser, pourvue d’une bonne autonomie et sa vitesse en mode sport permet de se déplacer rapidement d’un point à l’autre. Le temps de charge reste malgré tout assez long, et une béquille centrale aurait était utile, notamment lorsque l’on doit replier la trottinette.

Climaxe

Cette trottinette électrique Microgo M5 version 2 peut être trouvée ici :