Detroit : Become Human (PS4 / PS4 Pro)

La dernière production Quantic Dream

Detroit : Become human est un jeu narratif sorti sur PS4 le 25 mai 2018. Il est développé par le studio parisien Quantic Dream. Le développement de cette grosse production a démarré début 2013, et le jeu a bénéficié d’un budget de 30 millions d’euros.

Claque visuelle !

Après toutes ces années d’attente, Detroit : Become human vaut-il le coup ? Tout dépend de l’approche que l’on a vis-à-vis de ce titre. Les vieux briscards suffisamment ouverts d’esprit apprécieront la dernière production de David Cage, où la réalisation de haute volée côtoie le spectaculaire du cinéma hollywoodien. D’autres joueurs seront frustrés par un gameplay dirigiste et un manque de liberté dans les déplacements. Les actions du joueur sont en effet très simples et se limitent à appuyer sur les touches de la manette pour faire des choix, exécuter des enchaînements (QTE), se déplacer et enfin scanner son environnement (touche « R2 ») pour savoir quelle est la prochaine action à réaliser.

Un gameplay dirigiste

En dépit de la multiplicité des voies qui nous sont proposées, la liberté du joueur trouve ses limites dans des zones de déplacement restreintes et des événements scriptés. On se laisse toutefois prendre par l’histoire, bluffé par la réalisation hors norme, les décors photoréalistes et la qualité des doublages et de la bande son. Quantic Dream est passé maître dans l’art de la motion capture, la technique est impeccable et le sujet est maîtrisé du début à la fin.

Une écriture scénaristique de qualité inégale

Le jeu est malheureusement terni par une écriture scénaristique de qualité inégale : l’histoire de Kara est émouvante, sincère et captivante. A l’inverse, celle de Markus sent le réchauffé et décevra ceux qui ne supportent pas les films d’action tirés des superproductions hollywoodiennes, où plans de caméra spectaculaires, explosions en tout genre et histoire d’amour gnangnan font recette. La dernière intrigue – on y incarne Conor, un flic androïde – se rapproche davantage d’un scénario à la Heavy Rain, et nous plonge avec plaisir dans une enquête où le joueur décidera du dénouement.

La durée de vie de Detroit : Become Humain est à la hauteur des différentes productions de David Cage : comptez une dizaine d’heures pour boucler les 32 chapitres que composent l’aventure, et 5h supplémentaires pour explorer les nombreux scénarios alternatifs.

Au final, Detroit : Become Human fait partie des bons jeux sortis en 2018, mais ce titre ne laissera pas une empreinte indélébile dans le cœur des joueurs ayant retourné les différentes productions de Quantic Dream. Les nouveaux venus ou les casuals seront émerveillés par la production de haute volée dont Detroit bénéficie. Les autres y verront un jeu à la durée de vie limitée et, au-delà de la technique, lui préfèreront le scénario autrement plus palpitant d’Heavy Rain.

Climaxe

Le jeu Detroit : Become Human sur PS4 / PS4 Pro peut être trouvé ici :